Albine Villeger, Tout Commence en Finistère
"Construire un monde meilleur", ça vous inspire quoi ?

Je fais ma part, même si je suis moins jolie qu’un colibri !

Déplacements doux, circuit court local, compensation du bilan carbone quand je voyage, engagement associatif, solidarité du quotidien, …

Un monde meilleur c’est un monde bienveillant pour nous, humains, pour la faune sauvage, les paysages, la biodiversité : le patrimoine mondial de l’humanité va au-delà de la culture, et le chrono du monde meilleur tourne à chaque instant de nos vies.


En quoi y participez-vous au sein de Tout commence en Finistère et en tant qu'enseignante ?

Tout commence en Finistère (TCF) construit avec des ambassadrices/eur.s citoyen.ne.s une démarche inédite d’attractivité partagée, placée sous l’égide d’une marque de territoire devenue un actif immatériel à effet positif.

Elle est ouverte à toutes celles et ceux qui s’inscrivent dans des partenariats généreux, où chacun.e apporte ses savoir-faire, son savoir-être et bénéficie en retour d’un réseau ouvert, démultiplicateur d’échanges et de liens créateurs de “valeurS”, avec l’ingénierie professionnelle d’une agence.


En tant qu’enseignante, je m’accomplis, c’est une vocation : partager mes connaissances, à l’identique des stagiaires, apprenti.e.s ou jeunes salarié.e.s que j’accueille dans le pôle dont je suis responsable. La pédagogie, c’est se mettre à la portée bienveillante des jeunes, des étudiant.e.s, et apprendre de leurs questions, de leur “Millenial” génération, attitude qui est une réponse à ce monde meilleur en construction : ils sont LA solution.


Pourquoi faire de Tout commence en Finistère la 1ère marque de territoire à mission ?

TCF c’est l’ADN finistérien : notre phare solidaire, notre balise attractive ; elle rassemble plus de 1 500 ambassadrices/eur.s car elle leur ressemble, et au-delà, toutes celles et ceux qui se reconnaissent dans cette signature audacieuse, ambitieuse mais pas trop sérieuse ! Alors cette plue-value, c’est grâce à ce réseau : c’est lui, donc la marque, qui va s’engager dans les transitions pour demain.

Contribuer à un territoire attractif et solidaire constituait l’acte I, l’acte II sera d’être attentif à sa nature, c’est une mission économique, écologique, sociale, sociétale.


Quelles sont vos valeurs personnelles ?

La générosité, l’altruisme, l’optimisme, la curiosité, la créativité, la tolérance.


D'après vous, avons nous des valeurs communes (vous et SoHO!) ?

Oui, la couleur orange ! Ce n’est pas anecdotique, je suis très sensible au code couleur, à leur signification symbolique, sémantique ou visuelle : synonyme de dynamisme, convivialité, échange, performance, joie, communication, énergie positive, …


Que vous apporte votre collaboration avec SoHO! ?

Le partage des valeurs autour du territoire breton pour imaginer des actions inspirantes, des outils et supports conformes à ce que nous voulons incarner avec spontanéité et sincérité.

Ce qui me plaît chez SoHO!, c’est l’ambition du professionnalisme conjuguée à la bonne humeur des équipes et connectée à des valeurs proches de TCF.